Le point sur la végétalisation des cours d'écoles de Chalon-sur-Saône

Devant le constat d'un réchauffement climatique prégnant et des saisons printanières et estivales de plus en plus chaudes, le maire de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, a décidé de rendre les cours des écoles plus végétales que minérales afin d'apporter cette sensation de fraicheur tant recherchée en période de canicule. Mardi après-midi, il était dans la cour de l'école élémentaire Saint Exupéry pour faire le point sur la situation. Plus de détails avec Info Chalon.

Mardi 27 octobre, à 14 heures, le maire de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, était dans la cour de l'école élémentaire Saint-Exupéry pour faire le point sur le programme de végétalisation des cours de nombreuses écoles de Chalon-sur-Saône.


Il s'agit d'une des actions du plan canicule annoncée par le maire au lendemain de la rentrée 2019.


La Direction de la Vie Scolaire accompagnée techniquement par les services des Espaces Verts et du Pôle ingénierie a lancé cette opération de végétalisation en commençant par 5 écoles dont les situations thermiques étaient les plus exposées en terme de chaleur.


Les premières écoles concernées sont : Laënnec, Clair Logis et Vivant Denon.


Pour chacune de ces cours, des aménagements paysagers ont été réalisés au cours de cette année 2020 afin de répondre aux objectifs suivants : apporter de la fraicheur en été,réduire les apports de chaleur en pied de façades, apporter de l'ombre, favoriser l'infiltration des eaux de pluie, améliorer le visuel et rendre les espaces plus ludiques.


Il est à noter que le plan de végétalisation des cours comporte deux phases d'aménagement : la première phase consiste à aménager des espaces «végétal» : plantation de différentes essences d'arbres et arbustes, création de verdure, plantation en pied de bâtiment; la deuxième phase consiste à aménager les cours d'écoles avec un mobilier urbain innovant et adapté au public fréquentant les écoles.

Les phases d'intervention en 2020


En février 2020, les trois premières écoles ont vu leur cours d'écoles se transformer dès les vacances d'hiver de cette année prenant en compte la première phase au coût engendré de 227 794 euros:


Laënnec : en élémentaire, aménagement d'une mini-forêt avec pavés engazonnés, préparation des pieds de façade et mise en place d'un arbre d’une quinzaine d’années.
En maternelle, aménagement d’arbustes en périphérie de l'école, installation d’un jeu ludique sur sol béton drainant, plantation de deux arbres aux abords du jeu.

Clair-Logis : Sur le groupe scolaire, aménagement d’une mini forêt avec pavés engazonnés, préparation des pieds de façade et mise en place de 4 quatre gros arbres avec surface engazonnée.

Vivant-Denon :en élémentaire, mise en place d’arbustes et aménagement d'une zone avec pavés engazonnés.

 

Ce mois-ci, deux écoles sont en cours de végétalisation prenant en compte la première phase pour un coût total engendré de 150 268 euros :


Saint-Exupéry : en élémentaire, aménagement d'une mini-forêt avec pavés engazonnés et mise en place d'un ilôt de verdure au pied du jeu d'enfant.
En maternelle, création d'une fosse pour la plantation d'un gros arbre et début de travaux de végétalisation des pieds de façade.

Maurice Cortot : en élémentaire, aménagement un espace de verdure pour faire classe en extérieur et aménagement de 3 ilots de verdure dans l'enceinte de l'écoleEn maternelle, création de surfaces végétalisées avec arbustes et zones pavées.

Subventions potentielles


L'Agence de l'Eau Rhône-Méditerranée-Corse pourrait subventionner à hauteur de 70 % les travaux dans le cadre d’un appel à projet relatif à la désimperméabilisation des sols. Une demande a été faite pour 391 650 euros.


Un dossier a été déposé pour cette première phase. Une demande complémentaire pourrait être déposée pour le financement d’un éventuel déploiement des travaux d'aménagement sur les cours des autres établissements scolaires. Une demande d'aide financière pour l'aménagement des 6 cours a été déposée auprès de la Région Bourgogne Franche-Comté, dans le cadre de l’appel à projet «Renaturation et biodiversité : une solution pour diminuer les ilôts de chaleur en milieu urbain» pour un montant de 50 000 euros.


Le dossier est en instruction.

 

2021, une continuité assurée


Il sera proposé de terminer la deuxième de végétalisation des cinq premières citées ci-dessus et de faire les études des cours d'écoles restantes pour une planification sur le mandat en cours.

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Photos @Ville de Chalon

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche