Le recours des professionnels de l'hôtellerie - restauration rejeté par le Conseil d'Etat

C'est la plus haute juridiction qui a tranché en défaveur des professionnels rassemblés au sein de l'UMIH.

L'UMIH qui regroupe les professionnels du secteur de l'hôtellerie et de la restauration avait attaqué devant le Conseil d'Etat le décret ministériel du 29 octobre dernier, fixant les règles du confinement. Sans surprise, l'UMIH a été déboutée de sa demande considérant que l'Etat appliquait les mesures de prévention et de sécurisation du public dans le contexte sanitaire du moment. Alors que ce même contexte semble se durcir au regard des dernières prévisions sanitaires, la profession qui espérait pouvoir reprendre son activité dans les plus brefs délais, voit ses espoirs douchés au fil des jours. Même le scénario d'un éventuel retour à la normale à l'horizon du 20 janvier semble avoir du plomb dans l'aile. 

Un grand rassemblement est fixé au 14 décembre partout en France, mais surtout à Paris, porté par la filière de l'hôtellerie-restauration. A noter que l'UMIH poursuit son combat avec l'idée de faire reconnaître les préjudices pour les professionnels et d'entamer l'idée d'indemnisations pour préjudice. Affaire à suivre !

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche