Création de mares à Champforgeuil pour sauver de nombreuses espèces animales et plantes aquatiques.

Le Grand Chalon poursuit son objectif sur la préservation des milieux naturels et aquatiques et la gestion des zones humides de la Thalie.

Un peu d’histoire : abreuvoirs naturels pour les animaux sauvages et domestiques, les mares étaient autrefois une ressource d’eau indispensable pour l’homme qui l’utilisait pour ses nombreux besoins (arrosage, nettoyage, cuisine, lutte contre les incendies…). Les mares ont été supprimées massivement de nos paysages depuis les années 50 pour être remplacées par des abreuvoirs artificiels. Souvent remblayées pour gagner en surface et parfois pour assainir les parcelles de terrain, elles ont disparues et avec elles tout un écosystème aquatique. Les transformations de nos campagnes vers une urbanisation intensive n’ont fait qu’accélérer ce phénomène.

Depuis les années 90, les pouvoirs publics ont engagé des actions pour protéger les zones humides dont font partie les mares (loi sur l’eau, SDAGE, SAGE, Natura 2000). La prise de conscience individuelle et collective que l’eau, indispensable à la vie, risque de venir à manquer, a incité les communes, les villes, les communautés d’agglomérations à lancer des études et des concertations pour la réhabilitation et la gestion des zones humides afin de maintenir la biodiversité et préserver des réserves d’eau.

Les actions menées aujourd’hui

Le Grand Chalon, dès 2010, a mené, en partenariat avec les agriculteurs, un important programme d’action pour conserver les prairies humides de la Thalie en aval de la ville centre.  Aujourd’hui, sur la partie amont de la Thalie, au niveau de la commune de Champforgeuil, la communauté d’agglo du Chalonnais va plus loin dans sa démarche avec la création de mares en zones humides entre les terrains de foot et la Thalie.

Le projet

Réaliser des mares déconnectées de la Thalie dans le cadre des actions en faveur des zones humides sur la période 2020-2024. Ces zones, au-delà de leur intérêt écologique, contribuent directement à la préservation de la ressource en eau et à la prévention des inondations. Elles abritent une grande richesse naturelle de faune et de flore. Ce projet  d’un montant de 12 000 € est entièrement porté par le Grand Chalon, la commune de Champforgeuil a mis uniquement les terrains à disposition. L’équipe communale a montré très vite un grand intérêt pour ce projet. L’emplacement retenu se situe sur les parcelles AL142, AL143, AL144 aux abords de la Thalie. 

La SHNA (Société d’Histoire Naturelle d’Autun) a été sollicitée pour aider à monter ce projet et apporter les éléments techniques nécessaires pour une réalisation la plus en adéquation avec le milieu naturel. Les représentants de la commune ayant fait part de leur souhait pour une création de mares par un procédé naturel plutôt qu’une conception en EPDM, la SHNA a procédé à l’étude du sol pour voir la faisabilité d’implantations dites naturelles (mares utilisant l’imperméabilité de l’argile). Le lieu retenu entre parfaitement dans les critères, à une profondeur de 1.20 m environ, le sol est très argileux.

Les élus de Champforgeuil ont précisé que ce site était à proximité de l’école communale et par conséquent favorable à l’accueil des scolaires et du grand public. De ce fait, il faudra en tenir compte pour les différents aménagements. Une présentation complète du projet a été faite aux élus de la commune de Champforgeuil, le 15 octobre 2020, mettant en avant les points ci-dessous. Etaient présents pour cette présentation Jacques Vallot Adjoint à l’environnement et F. Dezapy responsable des services techniques pour la commune de Champforgeuil, Lisa Leprêtre pour la SHNA et Pierre Olivier Dupeyrat le Chargé de missions eau et assainissement pour le Grand Chalon.

  • Aménager deux mares (les plus "naturelles" possibles),
  • Planter des espèces végétales,
  • Elaborer une connexion entre l’une des mares et le fossé,
  • Créer 2 hibernaculums,
  • Implanter des panneaux de communication

La dimension, la  profondeur retenue, la forme de la mare seront mentionnés dans le rapport de la SHNA et le dossier technique de réalisation.

 

Comme tout aménagement du territoire, la création de ces mares a fait l’objet d’une délibération lors du conseil municipal de Champforgeuil du 19 novembre 2020 avec présentation du dossier. Le conseil municipal, après en avoir délibéré, a voté à l’unanimité pour la création des 2 mares et des aménagements attenants prévus.

 

Les travaux ont débuté mi-décembre, pelleteuse et engins de terrassement sont entrés en action pour creuser les mares, la jonction avec le bras de la Thalie et aménager les abords de manière à garder le plus possible un aspect naturel du lieu. Même si les grandes lignes étaient définies par la SHNA, la finalité de la forme, des paliers et de la profondeur a été donnée par les personnes qui ont réalisé les travaux sur le terrain. Comme prévu les deux bassins communiquent entre eux. Les différentes profondeurs permettent à de nombreuses plantes et aux animaux de trouver leur place.

Le 22 décembre 2020 Annie Sassignol maire de Champforgeuil et Jacques Vallot adjoint à l’environnement faisaient une visite de la partie finie du terrassement. Des panneaux pédagogiques seront installés dès le printemps, en attendant il ne reste plus qu’à la végétation à repousser et à la nature à reprendre ses droits.

C.Cléaux

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche