Saint-Marcel

Le projet culturel pour 2021-2026 évoqué au dernier Conseil municipal 

La nouvelle politique culturelle de la Ville figurait à l’ordre du jour de la dernière séance du Conseil municipal avant les vacances.

« La culture, à votre porte ! ». C’est ce que propose le projet mis en œuvre par le service culture de la Ville de Saint-Marcel concernant la période 2021-2026. Un projet qui a été longuement présenté par Nicolas Aubry, son directeur, aux membres du Conseil municipal, lors de la dernière séance avant la traditionnelle trêve des vacances estivales. 
Depuis plus de 20 ans Saint-Marcel a toujours défendu l’intérêt de la pratique culturelle sur son territoire. Dotée d’une bibliothèque spacieuse inaugurée en 1998, d’une salle de spectacle ouverte en 2007, d’associations dynamiques, la ville a de nombreux atouts pour défendre une politique culturelle ambitieuse.

Cinq objectifs fixés...

Renforcer la proximité de l’offre culturelle pour tous les habitants en la rendant participative. Garantir l’accès pour tous à la culture. Limiter l’empreinte écologique de chaque action en privilégiant les circuits courts, l’économie d’énergie et de matériels, les mobilités douces. Renforcer les partenariats existants avec l’intercommunalité et les associations locales. Moderniser les services et les équipements. Tels sont les cinq objectifs pour ce mandat. Le cœur de cible restant les habitants de Saint-Marcel en lien avec les communes limitrophes, puis plus largement le Grand Chalon. Et une attention particulière étant portée aux 15-25 ans et aux publics les plus fragilisés. 

... et cinq piliers pour soutenir le projet

Cinq piliers soutiennent la nouvelle  politique culturelle. A savoir les pratiques artistiques amateurs, le spectacle vivant et les arts plastiques, la lecture publique, l’animation de proximité et le soutien aux associations. La pleine réussite du projet passant par de la médiation, de l’éducation artistique et culturelle, des partenariats solides (Grand Chalon, Région, Département, DRAC...), une organisation méthodique, un budget maîtrisé, et une évaluation partagée.
Rapporteur du dossier, Nathalie Gras, adjointe déléguée à la culture, a rappelé à ses collègues que les axes proposés avaient été ciblés suite aux constats et aux évaluations réalisés par les différentes équipes du service culture, le comité de pilotage et les associations culturelles. Des axes présentés à la commission de la vie associative, des affaires culturelles et sportives le 24 juin dernier.
On reparlera de cette nouvelle politique culturelle dans les semaines et les mois à venir, puisque c’est à l’unanimité que les conseillers municipaux se sont prononcés favorablement sur le contenu du projet.

« Ecoute donc voir... » le 5 novembre prochain au Réservoir 

Toujours en matière de culture et toujours à l’unanimité le Conseil municipal a approuvé l’avenant à la convention de partenariat établie en 2020 entre le Grand Chalon et la Ville de Saint-Marcel, relative au report de la représentation du spectacle « Ecoute donc voir... » par la compagnie L’Estaminet rouge le 5 novembre 2021 au Réservoir. Le dit spectacle entre dans le cadre des actions de sensibilisation au handicap menées par le service santé et handicap du Grand Chalon dans les communes de l’agglomération. Les objectifs poursuivis étant l’acceptation de la différence et le changement de regard du grand public.
Une aide financière du Département va être sollicitée au titre du dispositif « TADAM », coordonné par la Bibliothèque de Saône-et-Loire, à hauteur de 860,50 €, soit 50% du coût de la prestation, pour deux représentations du spectacle « Ta langue est ton cheval ». Dans le cadre de la saison 2021-2022 le service culture de la Ville propose en effet ce spectacle jeune public le 22 décembre à la bibliothèque municipale. 

Les frais d’inscription remboursés ou réduits, c’est au choix...

Décidément la pandémie aura bien perturbé notre quotidien. En raison de la crise sanitaire provoquée par le Covid-19, de nombreuses activités municipales proposées par la direction enfance-jeunesse-famille, le service éducation-sport, et le service culture ont été interrompues au cours de l’année scolaire 2020-2021. Le Conseil municipal a pris la décision soit de rembourser sur demande les frais d’inscription pour ceux  ne souhaitant pas se réinscrire, soit de procéder à une réduction de ces mêmes frais d’inscription pour ceux désirant se réinscrire.
Les élus communaux ont également décidé à l’unanimité d’allouer un montant global de 500 € maximum au Prix de la Ville de Saint-Marcel du concours des maisons fleuries, à répartir entre les lauréats dans les catégories suivantes : maisons fleuries, balcons fleuris, potager, coup de cœur du maire. Les membres du jury ayant choisi de créer, à compter de cette année, deux nouvelles récompenses : un prix « potager » et un prix « coup de cœur du maire ». Précisons que les prix individuels attribués à chaque catégorie doivent avoir obligatoirement le même montant.

Quarante-quatre candélabres et cinquante-sept luminaires tout neufs

Dans le cadre de la poursuite du projet de renouvellement du matériel d’éclairage public vétuste, qui a débuté en 2020, la Ville a demandé au SYDESL (Syndicat départemental d’énergie de Saône-et-Loire) de réaliser une étude pour le changement des candélabres et des luminaires les plus détériorés et les plus consommateurs d’énergie. En réponse, le SYDESL a proposé à la commune un projet technique comprenant le renouvellement de quarante-quatre candélabres et de cinquante-sept luminaires pour un montant des travaux s’élevant à 76 840,74 € HT. Encore à l’unanimité le Conseil municipal a accepté ce projet.
Les conseillers municipaux ont aussi procédé au tirage au sort des quinze personnes inscrites sur la liste préparatoire des jurés de la Cour d’Assises de Saône-et-Loire pour l’année 2022. 
Enfin le maire Raymond Burdin a informé les membres de l’assemblée communale que des travaux de réfection de peinture vont être réalisés durant les vacances de la Toussaint à la salle de l’ancienne poste par les jeunes qui se sont inscrits dans le dispositif « Chantiers jeunes 2021 ».

Gabriel-Henri THEULOT