Faits divers

«Je préfère dégrader des biens qu’un être humain»

Il a 25 ans, un casier judiciaire, une vie compliquée issue de la casse de toutes les bases possibles qui se posent dans l’enfance. Il a fait des siennes le 22 juin dernier, six policiers se constituent parties civiles.