Chalon sur Saône

Librairie Gibert Joseph à Chalon : une lecture aussi vivante que… le canard

Info-Chalon vous l’avait annoncé*, Bernard Friot était ce samedi l’invité de la librairie Gibert Joseph, à Chalon-sur-Saône, pour une lecture de la suite que lui et son acolyte Jean-François Verdier ont donné à Pierre et le Loup. Un conte aussi musical que l’était celui de Serge Prokofiev, intitulé « Le canard est toujours vivant ! ». Une lecture manifestement très appréciée des nombreux enfants et parents présents. Et qui a même captivé les libraires.

« Qu’est-ce qu’il est à l’aise avec les enfants ! ». C’est ce que n’a pu s’empêcher de dire à sa voisine l’une des employés de la bibliothèque jeune de Chalon, à qui Marie Grandchamps – la directrice de la librairie Gibert Joseph, a remis une affiche de ce que Bernard Friot était venu présenter ce samedi dans ses locaux : Le Canard est toujours vivant !**

A l’aise avec les enfants, Bernard Friot ? Ça, c’est le moins que l’on puisse dire. A peine arrivé, celui-ci a d’entrée de jeu accroché son auditoire, un parterre de jeunes enfants, la plupart accompagnés de leurs parents. Comment ? En leur posant cette question : « Vous connaissez Pierre et le Loup, les enfants ? »

Pierre et le Loup ?? Mais bien sûr qu’ils connaissaient ! D’ailleurs, pourquoi seraient-ils venus sinon ?  Cependant, si un « oui ! » enthousiaste d’enfants excités à l’idée de passer un bon moment a retenti dans les locaux de la librairie, Bernard Friot – signe qu’il fut sans doute très bon enseignant - n’en a pas moins rappelé les grandes lignes de cette œuvre désormais célèbre de Serge Prokofiev. Une façon habile de permettre à ceux qui avaient timidement répondu « non » de ne pas se retrouver exclus de la suite des réjouissances. Une façon habile, aussi, d’introduire la suite que, lui et son acolyte Jean-François Verdier, aidés de la jeune illustratrice strasbourgeoise Julia Wauters, ont écrite, en partant de la dernière phrase de Pierre et le Loup : « Et, si vous écoutez très attentivement vous pourrez entendre le canard crier dans le ventre du loup, car, dans sa hâte, le loup l’avait avalé vivant ». C’est-à-dire, dans le droit fil de Prokofiev, un conte tout aussi musical que l’était celui du compositeur russe. Un conte grâce auquel on suit le loup – et le canard toujours vivant dans son ventre – jusque dans un zoo. Un zoo plutôt sympa à vrai dire. Très sympa, même.

Ce que vous corroborerez certainement une fois que vous aurez découvert cette suite pour le moins originale de Pierre et le Loup, notamment en raison de sa musique, tantôt entraînante et festive, tantôt plus mélancolique.

 

S.P.A.B.

*Voir l’article d’Info-Chalon :

http://www.info-chalon.com/articles/chalon-sur-saone/2015/12/02/18058/ce-samedi-chez-gibert-joseph-a-chalon-le-canard-est-toujours-vivant/

**Bernard Friot, Jean-François Verdier, Pierre et le Loup, suivi de Le canard est toujours vivant !, interprétés par l’orchestre Victor-Hugo Franche-Comté, racontés par Jacques Gamblin, illustrés par Julia Wauters, 2015, éditions Milan. 2 CD, 1 livre. 25 euros.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche