Rémouleur-affûteur de son état, Patrick Grandemange a toujours le feu sacré qui brille à son firmament

Consécutivement à une formation dévorée à pleines dents de trois semaines dans le Gers au mois de février 2018, le Châtenoyen Patrick Grandemange, nanti à l’arrivée du diplôme de rémouleur-affûteur lui ouvrant grand les portes de l’émancipation, volait de ses propres ailes dès le mercredi 14 mars de la même année. Qu’en est-il plus de douze mois après ? L’homme a toujours une inébranlable foi et un élan, une fraîcheur d’enthousiasme chevillés au corps…

À l’Espace Aubade Comptoir des Fers à Chalon/Saône : salle d’expo rénovée !

Immobilier

Retrouvez votre autonomie dans vos déplacements : profitez des Offres de la Vitrine Médicale Lux 

Le Grand Chalon Tour... une occasion unique de découvrir l'envers du décor

Deux jours durant, les grandes infrastructures du Grand Chalon ouvrent leurs portes... Espace Nautique, Colisée, Conservatoire, Espace des Arts.. c'est le moment de voir autrement les outils communautaires.

Sem Val de Bourgogne : A VENDRE, terrains à bâtir à CHALON-SUR-SAÔNE, à partir de 54 500 €.

De nouveaux terrains disponibles dans le quartier de Saint-Jean-des-Vignes.

Nouveautés chez CORPEAU CARRELAGE !

Nouvelle collection de meubles, canapés et décoration chez Chalon Trousseau Grand Litier !

Les Jardins du Cœur mobilisés pour la Collecte des graines à Châtenoy-le-Royal et à Saint-Marcel

Ce samedi, comme chaque année, Les Jardins du Cœur seront présents devant Jardiland, à Châtenoy-le-Royal, pour collecter des graines dans le cadre de l'activité d'insertion sociale. Plus la structure issue des Restos du Cœur récoltera de graines, plus elle pourra produire de légumes afin de nourrir les plus démunis. Elle compte sur votre générosité.

19 mars 1962 : la fin d’une guerre sans espérance !

Pas facile à admettre, pour un soldat du contingent (appelé ou rappelé), tout comme les soldats engagés, de comprendre parfaitement le sens de ce cessez-le-feu, signé à Evian le 18 mars 1962 et appliqué sur le terrain le 19 mars 1962. (Ordre du jour n°11 du général Ailleret, commandant des Forces Française en Algérie).