TRIBUNAL DE CHALON - Au volant d'une voiture volée, remplie d'objets volés, il avait été interpellé aux Près Saint Jean

« Vous n'êtes pas un bandit de grand chemin », dit le président. « Être une petite frappe suffit à pourrir la vie des autres », répond la vice-procureur. Il a 18 ans depuis quinze jours. Avant-hier, à Chalon-sur-Saône, il a fui la police d'une façon spectaculaire et dangereuse au dernier degré pour tout le monde. Sans permis de conduire, au volant d'une voiture volée chargée jusqu'à la gueule d'objets volés eux-aussi, il a tracé à 80 km/h voire 100 km/h en ville, en plein après-midi. Il grille un feu rouge, un stop, saute un trottoir, emprunte pelouses et chemin piétonnier. « Circonstances surréalistes », dit le président.

TRIBUNAL DE CHALON - Il avait incendié à plusieurs reprises des poubelles rue Paul Eluard

A l’audience de renvoi son allure nous avait frappé. A l’audience de jugement ce lundi 15 avril en comparution immédiate, on comprend mieux pourquoi : l’homme de 33 ans qui a mis le feu 5 fois aux poubelles de son immeuble rue Paul Eluard à Chalon-sur-Saône entre le 16 décembre et le 8 mars dernier, est un homme qui souffre de déficiences suffisamment lourdes pour s’inscrire sur lui.

Nouveautés chez CORPEAU CARRELAGE !

Immobilier

TRIBUNAL DE CHALON - Il avait profité d'une autorisation de sortie pour se faire la malle au Maroc

Incarcéré pour purger deux peines d'un an et de 3 mois, M.A. bénéficiait en prison d'un accompagnement pour préparer sa sortie et retrouver une place sociale. Il y a du boulot car il n'a même plus d'adresse en dehors du centre pénitentiaire. Le 14 septembre dernier il sort pour se rendre à un entretien d'embauche. Sa mère l'y accompagne puis le ramène à la gare. Il n'est pas retourné en cellule. Les autorités espagnoles l'ont arrêté le 22 février dernier alors qu'il revenait du Maroc.

TRIBUNAL DE CHALON - Elle appelle la police pour violences de son conjoint mais se retourne contre les policiers à leur arrivée

Le dimanche 31 mars dernier, après 20 heures, une jeune femme appelle la police à son secours : elle se trouve en centre-ville à Chalon-sur-Saône, elle est victime de violences de la part de son conjoint. Ni une ni deux, un équipage fonce et intervient. Les policiers interpellent l’agresseur désigné, la jeune femme se retournent contre eux : « espèces de sales fils de pute, laissez mon mec tranquille », crachats à l’avenant. Faudrait savoir ce qu’elle veut.

TRIBUNAL DE CHALON - A l'origine de plusieurs dégradations et d'une tentative de vol à Chalon

S. B., 35 ans, est en détention provisoire depuis 1 mois, le temps que l’expert psychiatre puisse venir le voir et rende son rapport avant le jugement. S. B. est accusé de 6 dégradations et d’une tentative de vol, les 14 février et 3 mars derniers à Chalon-sur-Saône. Des images de vidéo-surveillance le confondent, la police le connaît et le reconnaît, il conteste un des faits mais le problème n’est pas là.

Nouvelle collection de meubles, canapés et décoration chez Chalon Trousseau Grand Litier !

TRIBUNAL DE CHALON - Agés de 18 et 20 ans, ils terrorisaient tout un territoire en Bresse

« Quand j’ai vu mon mari en sang, j’ai pensé qu’on n’allait pas s’en sortir et j’ai dit à ma fille de 13 ans de prendre le téléphone et de vite appeler les gendarmes. » Les agresseurs ont alors filé comme des lapins. Les agresseurs sont deux frères âgés de 18 et 20 ans, et parfois « ça les prend » de faire irruption chez d’autres, d’aller se battre, insulter et menacer de mort. Ça les prend tant et si bien que la maire du village de Simandre où ils vivent s’est dite « dépassée » par la situation, « ils font régner un climat de terreur, les gens se cloîtrent chez eux ».

Sem Val de Bourgogne : A VENDRE, terrains à bâtir à CHALON-SUR-SAÔNE, à partir de 54 500 €.

De nouveaux terrains disponibles dans le quartier de Saint-Jean-des-Vignes.

TRIBUNAL DE CHALON - 2e jour de procès sur le réseau d'armes et de stupéfiants.. un 2e jour à la recherche de connexion dans le Lyonnais

Histoires de familles, histoires de gitans, mais pas seulement.Au deuxième jour du procès en correctionnelle pour trafic d’armes et de stupéfiants se dessine également l’histoire de connexions avec d’autres réseaux, via un contact, Y.Z. alors détenu, qui, s’il on en croit les écoutes téléphoniques, a fini par envoyer des gars de Bron chez E.K. à Brienne, pour y acheter « des machins ».

Retrouvez votre autonomie dans vos déplacements : profitez des Offres de la Vitrine Médicale Lux 

TRIBUNAL DE CHALON - « Tous chasseurs », « tous mytho », ou tous impliqués dans un trafic d’armes et de stups ?

Le tribunal correctionnel rendra ses décisions en fin de semaine : le procès qui s’est ouvert ce lundi 18 mars durera 5 jours. Quinze prévenus, au moins autant d’avocats. On va juger le fruit d’une enquête qui a démarré en 2015 sur une information anonyme mettant en cause un dénommé E. K., 41 ans, de la communauté des gens du voyage, qui se livrerait à un trafic d’armes et de stupéfiants dans le secteur de Cuisery. Il est dans le box avec 3 autres prévenus.

À l’Espace Aubade Comptoir des Fers à Chalon/Saône : salle d’expo rénovée !

TRIBUNAL DE CHALON - Pyromane, il s'en était pris aux poubelles rue Paul Eluard à Chalon

Entre le 4 janvier et le 8 mars derniers, le local à poubelles du 26 rue Paul Eluard à Chalon-sur-Saône a eu chaud, les flammes des feux ont même léché la façade à deux reprises. C’était toujours de nuit, « quand les gens sont le plus vulnérables parce qu’il dorment » dit le ministère public. L’incendiaire appelait lui même les pompiers pour qu’ils interviennent, nous apprend Maître Morlet son avocat. Certes mais le feu est imprévisible, si dangereux.

Le Grand Chalon Tour... une occasion unique de découvrir l'envers du décor

Deux jours durant, les grandes infrastructures du Grand Chalon ouvrent leurs portes... Espace Nautique, Colisée, Conservatoire, Espace des Arts.. c'est le moment de voir autrement les outils communautaires.

TRIBUNAL DE CHALON - « Moi, je veux que mes copines soient libertines.

Y. B., 32 ans, ne veut pas que ça visiblement. Placé en détention provisoire le 7 décembre dernier, il est jugé ce lundi 4 mars en comparution immédiate pour « proxénétisme aggravé » et blanchiment. La victime est une personne « particulièrement vulnérable », une jeune femme placée sous curatelle renforcée. Il a demandé des délais pour préparer sa défense, il a surtout changé d’avocat. Sa version est rodée. Il va la servir, jusqu’à l’écœurement.

TRIBUNAL DE CHALON - Alcool, violence et agression sexuelle sur conjoint

Le tribunal le déclare « coupable ». De tout. De la violence aggravée (sur conjoint et en état d’ivresse), de l’agression sexuelle sur conjoint, et d’avoir cassé son téléphone. Coupable. C’est pas faute pourtant, d’avoir à chaque renvoi (il y en eut 2) et pendant l’audience de ce jeudi 28 février, tenté de discréditer la victime, essayé de la disqualifier, aux yeux du tribunal mais aussi à ses propres yeux à elle. Leur relation était vraiment mal barrée.

TRIBUNAL DE CHALON - Deux frangins avaient attaqué à coups de couteau plusieurs personnes

Les victimes sont assises au premier rang de la salle d’audience, ce jeudi 21 février. Une femme et un couple. Du côté du couple, ça pulse. Faut dire que madame a pris un coup de couteau dans une fesse (5 jours d’ITT), et son homme fut agressé, au couteau également, au visage et au cuir chevelu. Les agresseurs présumés sont dans le box, ils ont 18 et 20 ans, ils sont frères.

TRIBUNAL DE CHALON - Un joueur de l'ACF s'en était pris à l'arbitre

« Le comportement qu’a eu monsieur est parfaitement inadmissible, il en convient lui-même. » Le 9 décembre dernier, monsieur, âgé de 36 ans, jouait un match de foot senior au stade Léo Lagrange à Chalon. L’association chalonnaise de football rencontrait une équipe de la Chapelle-de-Guinchay. L’arbitre en venait également : il a fini au sol, roulé en boule, à prendre des coup de pieds.

TRIBUNAL DE CHALON - Des Georgiens relaxés malgré les fortes présomptions de vol de parfum

Deux prévenus. L’un est déjà incarcéré pour autre chose, l’autre comparaît libre, « et il est venu, insistera son avocat, alors qu’il n’a même pas d’adresse et aurait pu se défiler ». Deux géorgiens poursuivis pour tentative de vol et recel. Des duettistes qui ont chauffé la salle d’audience, ce jeudi 21 février en soirée, alors que tout le monde fatiguait.

TRIBUNAL DE CHALON - Les douanes avaient mis la main au péage de Chalon Sud sur 58 kg de cannabis et un téléphone crypté

Les agents de l’administration des douanes contrôlaient au péage de Chalon sud, le 19 décembre dernier et vers 21 heures ils ont gagné leur journée : un semi-remorque qui revenait d’Espagne hébergeait 58,585 kilos d’herbe de cannabis pour une valeur de 102 523 euros. Dans la cabine, 4 téléphones portables dont l’un est crypté. Que demander de plus ? Des aveux ?

TRIBUNAL DE CHALON - Entre coups de lattes et baisers...

« Des coups de latte, un baiser, des coups de latte, un baiser », chantait Bashung, mais là, y a eu trop de coups de lattes alors il va partir en prison, elle en est dévastée. Le visage rougi, elle cherche son regard. Il lui envoie du box, un baiser, son visage n’est alors que douceur, et pourtant.

TRIBUNAL DE CHALON - Des Gilets Jaunes âgés de 21 et 38 ans étaient jugés pour délit d'entrave

« C’est particulier de vous retrouver devant un tribunal pour ces faits-là, alors que vous n’avez pas de casier » Ils ont entre 21 et 38 ans, deux hommes et deux femmes. Ils comparaissent sur convocation dans le cadre de l’audience de comparution immédiate de ce jeudi 7 février pour avoir, dans la nuit du 12 au 13 décembre dernier, empêché des camions de circuler. Délit d’entrave : le tribunal passe alors de 3 juges à un juge unique.

TRIBUNAL DE CHALON - Sur l'A6, un routier roulait ivre de vodka et de THC

Le jeudi 17 janvier dernier, vers 17 heures, un automobiliste inquiet a prévenu les gendarmes qu’à hauteur de Demigny, sur l’A6, un semi-remorque avait un comportement dangereux, le conducteur ne semblait plus maîtriser son véhicule. Aussi sec la BMO intervient, mais le routier ne se stoppe pas tout de suite.