TRIBUNAL DE CHALON - Son identité ? « Je m’appelle Macron, et je vis à Paris. »

Nous sommes à Louhans, ce samedi 15 décembre, et les gendarmes ont approché deux hommes qui ralentissaient furieusement la circulation, en causant avec un automobiliste, voiture stoppée sur la voie. L’un d’eux prétend être « Macron ». « Il a été résistant dans sa bêtise de ne pas vouloir comprendre » expliquera un des gendarmes, partie civile. Ce « Macron » sort de garde à vue pour être jugé pour rébellion ce lundi 17 décembre.

Gilet jaune interpellé sur la RCEA, il se livre à info-chalon.com

Vendredi soir, six de la vingtaine des Gilets jaunes interpellés, trois hommes et trois femmes, ont comparu devant le procureur de la République suite au blocage de véhicules circulant sur la RCEA dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 décembre à Saint-Rémy. Convoqué suite à son interpellation, un des Gilets jaunes a souhaité livrer son sentiment aux lecteurs d'info-chalon.com.

A l’Atelier du Goût Châtenoy-le-Royal… du 100% fait maison pour vos Fêtes de fin d’année

Réservez dès maintenant vos menus et plats de fête à La Sornaysienne à Chalon/Saône !

Ouverture dimanche 23 et dimanche 30 décembre le matin

Immobilier

TRIBUNAL DE CHALON - A Epervans, sur fond d'embrouilles et de vols

A Epervans, une poignée d’habitants semble carburer selon un mode d’embrouilles relationnelles et diverses, à quoi la vie est ramenée. C’est la seule conclusion qu’on tire de l’audience de comparution immédiate de ce jeudi 13 décembre au cours de laquelle Y. F. a maintenu son innocence, « ben oui » : ce n’est pas lui qui a mis le feu aux meubles de jardin de monsieur X, ni tenter de mettre le feu à des branchages chez monsieur W, ni fait flamber le camion de madame Z., dans la nuit du 8 septembre 2017, « ben non ».

Cave de Bissey : Promotions de Noël, Coffrets Cadeaux et le Nouveau Chèque Cadeaux pour vos Fêtes de Fin d’Année

Week-Ends Gourmands de Noël au Caveau Divin de Mercurey !

Pensez Noël, Pensez Lacoste… Pensez Bar à Jeans !

Vos cadeaux sont prêts ? Non ? Adressez-vous à Pauline et sa légendaire bonne humeur au rayon Lacoste du Bar à Jeans !!

TRIBUNAL DE CHALON - Il avait tiré des coups de feu sur la caravane d'un mauvais payeur

C’est l’histoire d’un carrossier de 54 ans qui vit du côté de Chagny. Son entreprise compte 5 salariés, mais il a passé la direction à sa fille pour n’être qu’employé car il est alcoolique ce qui lui rend la vie considérablement difficile. Il comparaît ce lundi 10 décembre, un bracelet électronique à la cheville : incarcéré en milieu ouvert, à cause de l’alcool. Or, toujours à cause de l’alcool, il doit répondre aujourd’hui d’avoir tiré des coups de feu, le 3 décembre dernier avant l’aube, sur la caravane d’un client mauvais payeur et vindicatif.

À Ouroux/Saône, il y a 5 commerçants qui ont des idées cadeaux pour vous !

TRIBUNAL DE CHALON - Chopé avec 33 kg de cannabis

Depuis le temps, les trafiquants pourraient intégrer l’info : l’aire du poulet de Bresse à Dommartin les Cuiseaux est une mine pour les douanes. Pas plus tard que jeudi dernier elles ont saisi près de 33 kg de cannabis, gentiment entreposés dans deux sacs posés sur la couchette supérieure d’un routier espagnol.

Bijouterie – Joaillerie AZY ROMANET Chalon/Saône : Offrez un Bijou pour les Fêtes de Fin d’Année !

TRIBUNAL DE CHALON - Il avait braqué le Carrefour City avec un couteau suisse

« Monsieur, votre place n’est pas en prison, mais il faut faire très attention car ce sont des faits très graves, comment être sûr que vous n’allez pas recommencer ? » La présidente Delatronchette lui sourit. La substitut du procureur, Marie Gicquaud, avait rappelé que ces faits, oui, étaient passibles de la cour d’assises. Monsieur X a, le 30 août dernier, braqué une supérette du centre-ville de Chalon lors de sa fermeture, armé d’un couteau suisse et le visage dissimulé par une cagoule.

TRIBUNAL DE CHALON - Il avait failli renverser un policier à Montceau….

« J’avais déjà fait deux tours de Montceau avec mon gyrophare orange, alors c’est peut-être pour ça… ». C’est peut-être pour ça mais pas seulement que monsieur X, conducteur d’engins à la retraite s’est retrouvé « en slip sur la chaussée et menotté », au rond-point du Magny vers 18 heures, ce samedi 1er décembre.

L’Atelier des Fées à St Marcel et Zig & Zag à Chalon/Saône : Quand l’intérieur est aussi beau que l’extérieur… l’élégance à l’état pur pour vos Fêtes de Fin d’Année.

TRIBUNAL DE CHALON - Le procès du trafic d'armes renvoyé au 21 janvier

Ce matin s’ouvrait au TGI de Chalon sur Saône le jugement, prévu sur 4 jours, de 15 personnes (dont une seule femme) poursuivies pour trafic d’armes de catégories A et B, et trafic de drogue (cannabis, héroïne, cocaïne), à Cuisery et dans la région. La prévention démarre en janvier 2016 et s’arrête le 19 juin 2017 pour les armes.

TRIBUNAL DE CHALON - « Pourquoi j’aurais fait ça au dentiste ? C’est même pas le mien ! »

La présidente Verger lui avait bien dit qu’il serait jugé le 26 novembre, mais ce n’est pas le genre à avoir un agenda, et puis de toute façon il apparaît au rôle de ce jeudi 29, ainsi que deux avocats. Il n’est pas là, les avocats non plus. Incarcéré le 11 octobre pour avoir volé 30 euros au local du PS de Chalon, il a été élargi il y a une semaine, le 22 novembre. Où est-il passé ? Mystère et boule de gomme.

Rues du Blé et des Poulets : 9 commerces chez lesquels vous trouverez forcément de quoi faire plaisir !

TRIBUNAL DE CHALON - 32 ans et déjà 20 condamnations et il y retourne

Un produit de la prison. Encore un. Il est dans sa 32ème année, mais « à chaque fois que je suis sorti de prison, le peu de fois que je suis sorti, j’ai toujours trouvé du travail. Ça a empêché de me remettre en prison ? Non. Pourquoi on en rajoute à la vérité ? Y a ce que j’ai fait, et c’est tout. » O. M. est jugé ce jeudi 29 novembre pour une série d’infractions (violences, rébellion, outrages, menaces) commises au sein même du palais de justice puis pendant son transport au centre pénitentiaire.

Vente de Sapins du Morvan sur le parking d’Aquilus Piscines !

Cette année, un petit cadeau vous sera remis pour tout achat d’un sapin

Offrez du Fitness, du bien-être et de la remise en forme à vous et à vos proches avec la carte cadeau L’Appart Fitness® !

Un cadeau original à découvrir dans vos 13 clubs L’Appart Fitness® de Bourgogne : Chalon/Saône, Châtenoy-le-Royal, Beaune, Dijon, Le Creusot, Autun et Mâcon.

À Givry : Chocolats, Fromages, Plats festifs, Pains Spéciaux, Compositions Florales, Bières, Vins, Fitness… cohabitent dans la Hotte des Commerçants Givrotins !

TRIBUNAL DE CHALON - Une «gilet jaune» écrouée, mais pas à cause de son gilet...

« Deux personnes recherchées pour non exécution d’une peine ont été immédiatement écrouées » : le communiqué de la Préfecture de Saône-et-Loire, ce lundi 19 novembre en fin d’après-midi, était clair. Les contrôles d’identité permettent, incidemment, de matcher avec des fiches de diffusion de peines à mettre à exécution. Une femme du Bassin Minier en a fait les frais, mais elle en était prévenue, or la coïncidence entre son engagement dans le mouvement dit des gilets jaunes et son incarcération favorise des interprétations abusives. Explications.

TRIBUNAL DE CHALON - « Les gendarmes et les gitans, c’est comme Guignol et Gnafron, c’est comme

« Le problème entre les gendarmes et les gitans ne date pas d’hier, ça fait 200 ans que c’est comme ça, et quoi qu’il en soit, ce dossier ne tient pas. » Maître Revellin est associé au mouvement de grève des avocats mais il a quand même fait le trajet depuis Lyon pour défendre ce client qu’il ne connaît pas, car c’est un gitan, et les gitans comptent sur lui, « et puis ça fait déjà un mois qu’il est en détention, je ne peux pas ne pas le défendre ». Nous sommes à l’audience de comparutions immédiates, ce jeudi 22 novembre.

À Givry, les commerçants tels que vous les voyez là… souriants… ont une idée dernière la tête ! Vous faire plaisir pour les Fêtes de Fin d’Année !!

Offrez des instants beauté/détente, des lunettes, un vélo, ou encore des cours de conduite et pourquoi pas… un bien immobilier !

TRIBUNAL DE CHALON - Renvoi de jugement parce que les avocats chalonnais étaient en grève

Les avocats du barreau de Chalon étaient en grève ce jeudi 22 novembre*, aussi maître Marceau a-t-il immédiatement demandé un renvoi pour le jugement de son client. Un homme de 52 ans qui fut placé sous contrôle judiciaire le 20 septembre dernier. Il sera jugé pour « violence aggravée par deux circonstances, suivie d’incapacité supérieure à 8 jours », le 21 juin à Chalon-sur-Saône. Ce monsieur avait intégré le dispositif d’accompagnement renforcé individualisé (AIR) porté par l’association enquête et médiation (AEM) et voilà pas que l’AEM a demandé à être déchargée de la mesure. Emotions en salle d’audience.

Amateurs de vins, bières et spiritueux, rendez-vous à "La Cave", 9 rue Paul Sabatier ZI Nord à Chalon/Saône !

TRIBUNAL DE CHALON - Sur le point de sortir de Varennes, il est pris avec une carte SIM sur lui

C’est l’histoire d’un homme de 33 ans, né au Maroc, qui dit l’avoir quitté dès ses 14 ans. Il a travaillé sur les marchés, et puis il a volé, suffisamment pour avoir plusieurs peines, dont plusieurs ont été mises à exécution. Il est donc incarcéré mais passe en comparution immédiate ce lundi 19 novembre, parce que lors d’une fouille de sa cellule la semaine précédente, des surveillants y ont trouvé une carte SIM. Il est libérable le 27 de ce mois.

Cadeaux Senteurs et Cadeaux Déco Inattendus chez Cocoon !

TRIBUNAL DE CHALON - Une histoire des dents de la mer canin

« Cette histoire, c’est les dents de la mer, mais avec un chien. » Une femme qui assiste à l’audience de comparution immédiate ce lundi 19 novembre résume ainsi le dossier. « Les dents de la mer, mais avec un chien » : le 11 août dernier, dans un village entre Louhans et Lons-le-Saulnier, le pitbull de madame X s’échappe de son enclos et attaque une dame, une voisine. Quand on l’a héliportée, son pronostic vital était engagé. Mordue sans relâche par l’animal déchaîné, elle a perdu beaucoup de sang et doit sans doute la vie à l’intervention courageuse d’une autre voisine, blessée au bras.

TRIBUNAL DE CHALON - En 2012, il avait eu l'épaule et le bras droit arraché

En 2012, monsieur X fête le 1er mai comme il se doit. Il a une vie de travailleur, ouvrier de production dans la société de traitement des laitiers (anciennement SAS Tube City IMS) qui l’employait depuis 2009. Il a aussi une vie de famille. Le 12 mai 2012 tous les services de secours d’urgence se mobilisent autour de lui, on va le transférer à Lyon, en unité de soins spécialisés. La machine qu’il avait voulu nettoyer parce que son mauvais état gênait son travail lui avait happé et arraché le bras droit, l’épaule droite et l’omoplate avec.

Moulin de Païou à Lux : commandez vos bûches faites maison avant le 20 décembre !

TRIBUNAL DE CHALON - ll ne boit plus, sauf qu’il avait bu, bu sans soif, et voilà le résultat.

Rond, taille moyenne, une barbe, un sweat Chicago Bulls, il sort de garde à vue pour être jugé dans la foulée ce jeudi 8 novembre, et il geint plus qu’il ne parle. Pourtant, la veille au petit matin, quand le PSIG de Louhans est intervenu pour le récupérer, il ne gémissait pas, il crachait insultes et menaces. Les menaces, inacceptables. Les insultes non plus, mais le dommage n’est pas le même. Aussi les gendarmes du PSIG sont-ils à l’audience, en tenue.

Pour vos fêtes de fin d’année, tout est à la Maison des vins… vos cadeaux de Noël et vos vins pour la réception de vos convives…

TRIBUNAL DE CHALON - Un huis clos de violences qui aura duré 4 ans sur fond d'alcool

Quand il a commencé à la battre, il a pleuré devant elle, et il a évoqué son passé d’enfant battu. Puis ce fut l’escalade. L’alcool à tous les coups entraînait de la violence, mais plus il la frappait, moins il avait besoin de consommer. « Les coups semblaient lui apporter une détente qui le conduisait au sommeil. » Elle n’a pas 23 ans, il en a 26. Ce huis clos a duré 4 ans, et lorsqu’enfin ils se sont séparés, il l’a harcelée tant et si bien qu’elle a dévissé. On croit apercevoir les éclats de ce qui fut broyé en elle, derrière son joli visage.

TRIBUNAL DE CHALON - Au sujet de l'homicide de Saint Vallier

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Dijon a rendu sa décision sur siège ce mercredi 7 novembre. Le parquet de Chalon avait fait appel de la mesure de placement de l’auteur des faits (coups ayant entraîné la mort, nuit du 6 au 7 octobre à Saint-Vallier) sous contrôle judiciaire.

TRIBUNAL DE CHALON - « Comme j’ai dit, le chat, j’ai pas fait exprès. »

Arrêté le 3 novembre suite à une n’nième scène violente contre sa compagne, monsieur G., 40 ans, est traduit en comparution immédiate ce lundi 6 novembre pour 2 séries de faits de cette nature. Au cours du cirque du 12 octobre, il donnait aussi des coups de pieds dans les meubles, le chaton qui passait par là en un pris un, il en est mort.

TRIBUNAL DE CHALON - Ivre au volant, il s'en était pris aux gendarmes

« Je reconnais les faits, parce que je sais que quand j’ai un souci d’alcool, je suis violent. C’est pour ça que je reconnais les faits. » Il en a oublié une partie, il était ivre, avant-hier, à Baudrières, et ce sont les gendarmes qui ont pris. Comme son casier judiciaire est fourni (10 mentions) et surtout, varié, il se trouve en état de récidive légale pour 4 des 5 préventions qui lui valent une comparution immédiate ce lundi 5 novembre.

Fumer tue !

Un contrebandier de tabac a été retrouvé mort de froid à la frontière entre l'Andorre et la France.

TRIBUNAL DE CHALON - L'éternelle violence conjugale conjuguée au quotidien

Il n’a pas de casier et pourtant, à l’issue de l’audience de comparution immédiate de ce lundi 15 octobre, il est maintenu en détention, pour quelques mois : « Le tribunal estime qu’il est important pour la victime d’avoir un temps pendant lequel elle sera certaine de ne pas vous rencontrer », lui explique la présidente Grosjean. Il a 38 ans, et sa vie conjugale, déjà mise à mal par des violences plutôt insensées, prend fin ce jour.